19 AU 25 JUIN 2010

LIRE À GORGE DEPLOYÉE

Dimanche 20.00 - Théâtre & Cie - France Culture
La lecture en public est à la mode et les festivals de mots fleurissent. Qui s'en plaindrait au pays de Rabelais ? Surtout quand l'invention langagière, la verve, le style, l'humour sont au rendez-vous. C'était le cas pour ce premier Festival de lecture à voix haute, organisé à la Sorbonne en novembre dernier. Pierre Jourde en était le programmeur et les Livreurs-lecteurs les interprètes. Les textes s'organisaient autour de deux thèmes: les textes qu'on aimerait entendre à la messe, et les pamphlets et parodies. Autant dire que la première partie était iconoclaste, mais pas seulement, et la seconde... iconoclaste, forcément.

Pierre Jourde a bien évidemment privilégié une littérature avec estomac - il suffit de nommer Léon Bloy, Céline ou Hugo pour s'en assurer, même si cet estomac ressemble parfois à celui du buveur de bière (le Patrick Rambaud de Mururoa mon amour, voulant dynamiter Marguerite Duras). Aur rire un peu forcé par la facilité on préférera le rire franc déchaîné par la Création racontée par l'abbé Kodjo en petit nègre ou par le Noé dans les vignes du Seigneur vu par par un champion de l'argot, Pierre Dervaux. Il y a aussi des moments de grâce au cours de cette soirée, assurés par Bossuet, cela va sans dire, ou par la dignité d'un Pierre Dac répondant aux insultes de Philippe Henriot. Mais ce que montre parfaitement Pierre Jourde, c'est la force de la littérature quand elle est vertébrée et inspirée. Quand Victor Hugo parle de Napoléon le petit, "ce masque, ce nain, ce Tibère avorton, ce néant" qui, "ternirait le second plan de l'histoire" (nous sommes en 1852, il s'agit bien de Napoléon III), ça vous a de la gueule, tout de même !

Martine Lecoeur

France Culture 20.00 Fiction/Théâtre

La Sorbonne Sonore. Enr. les 20 et 21 nov. dernier à l'ancien couvent des Cordeliers. Festival de lecture organisé par le Service culturel des étudiants de l'univ. Paris-Sorbonne et les Livreurs-lecteurs.
Textes qu'on aimerait entendre à la messe - L'Esprit furieux, de Valère Novarina; La Création, de l'abbé Kodjo; Noé (le livre des darons sacrés), de Pierre Devaux; La Passion considérée comme course de côte, d'Alfred Jarry; Le Revenant, de Jehan Rictus.
Pamphlets et parodies - Napoélon le petit, de Victor Hugo; Je m'accuse, de Léon Bloy; A l'agité du bocal, de Louis-Ferdinand Céline; Bagatelle sur un tombeau, de Pierre Dac; A mort le foot, de Pierre Desproges; Le Sourire à visage humain, de Philippe Muray; L'Homme à l'oreille de cire, de Reboux et Muller; Mururoa mon amour, de Patrick Rambaud.
Avec Ariane Dionysopoulos, Jean-Paul Carminati, Adélaïde Bon, Thierry Barthe, Judith Lurcel, Bernhard Engel, Franck Lacroix, Elisabeth Viain, Dounia Georgeon...
Réal. J. Taroni et M. Meerson