LE PARISIEN – 26 avril 2000

BIENVENUE AU BAL DU POLAR

Une estrade, une salle de hal, un disc-jockey - Jérôme Fesquet, surnommé le Platineur artistique - et en piste ! Ce soir, à partir de 20 heures et jusqu'à 2 heures du matin, le cabaret de la Flèche d'or, installé en haut de la rue de Bagnolet dans une ancienne gare de la petite ceinture, ouvre ses portes à un Bal du polar, alias Bal à la page ou encore Bal en plein coeur

Graffitis et chats en maraude
On entrera gratuitement dans la danse mais aussi dans la musique des mots, puisque, à plusieurs reprises, des extraits de romans noirs seront lus en présence de leurs auteurs. Par la voix de Bernhard Engel, Jean-Paul Carminati et Thièrry Barthe, on y entendra ainsi des passages signés Marc Villard (auteur, entre autres, de « Coeur sombre » édité chez Rivages, « Rock Machine» chez Syros, et « Gangsta rap » chez Gallimard) mais aussi Gilles Mazuir, qui vient de Publier aux Editions Bérénice un recueil de nouvelles préfacé par Didier Daeninckx, « Toutes blessent, la dernière tue ». Cette chaloupante idée est a mettre au compte des Livreurs, une équipe qui, selon sa cheville ouvrière Dominique Vannier « regroupe des passionnés de la lecture ». Les Livreurs, actifs depuis un peu plus de deux ans, interviennent un peu partout — dans les cafés, les librairies, les restaurants,en randonnée... — et n'ont qu'une envie : « transmettre cette passion ». La Flèche d'or leur offre une atmosphère idéale, avec sa verrière qui donne sur les voies peuplées seulement de graffitis et de chats en maraude.

Le bal de ce soir commencera par un cours de danse, histoire de faire connaissance, puis enchaînera avec une première salve de nouvelles avant de céder de nouveau la place au parquet (un sol en dur, en l'occurrence) et ainsi de suite. Comme le lieu n'est pas extensible, il n'est pas mauvais de réserver, d'autant qu'en cas d'embouteillage l'initiative se reproduit demain, mais au Divan du monde cette fois, rue des Martyrs.

PIERRE VAVASSEUR