LE PARISIEN – 15 OCTOBRE 2005

Au bal des mots avec les Livreurs

Il s’appelle Bernhard Engel et il a 39 ans aujourd'hui. Ce soir, cet ancien comédien et décorateur, fils d'un danseur mondain et d'une mère « folle de littérature », sera avec tous ses camarades des Livreurs  (groupe de lecteurs sonores) sur la scène du Trabendo, parc de la Villette, pour le très couru Bal à la page, qui est l’un des temps fort de lire en fête.
Au programme, en alternance, lectures et java. La soirée débute par un cours de danse. Fin de ces pacifiques hostilités vers 1 heure du matin. Entre temps, Les Livreurs auront lu une petite dizaine d’extraits de romans d’auteurs contemporains (Éric Chevillard, Alice Ferney, Denis Grozdanovitch, Antoine Volodine, Jean-Louis Fournier, Thomas B. Reverdy…) qui seront présents à cette soirée.
« En nous écoutant, les gens se construisent leurs images »
Les Livreurs se connaisent depuis 1995 mais le groupe est né en 1998. Aujourd’hui, ils sont invités dans toute la France, mais aussi à l’étranger (ils ont lu Zola en anglais à Londres !). Un jour chez Total, le lendemain au Prix Prince Pierre de Monaco, ils galopent de pince-fesses en médiathèque, d’entreprise en séminaire. « Quand on lit, on ne se réfugie pas derrière un personnage, comme un acteur », dit Bernhard Engel, qui a commencé par se produire au zinc des bars. En dix ans, les temps ont changé. « Tout passe par l’image aujourd’hui. En nous écoutant, les gens se construisent les leurs. Pour eux, c’est valorisant. » Les Livreurs croient dure comme fer dans l’avenir des livres sonores. En attendant, ce soir, entrez avec les Livreurs dans la danse des mots.

À partir de 19h30 au Trabendo, 211, avenue Jean Jaurès, Paris 19ème, M°Porte de Pantin. Entrée gratuite. Renseignements complémentaires sur le site : www.leslivreurs.com