Mercredi 25 février 2015

Bal à la Page de la Saint Valentin, désinhiber les passions par la littérature

Qui dit Saint Valentin dit rencontres, moment de pimenter sa vie de couple ou occasion de s'accorder un petit plaisir en solitaire... un bon prétexte pour se laisser aller à un instant coquin. Et pour la Saint Valentin de 2015, il y avait un événement à ne pas manquer : le Bal à la Page, organisé par Les Livreurs, à la MPAA / Saint Germain. Le principe ? Après une heure de danse prodiguée par un professeur ultra-caliente de Zumba France, les lectures ont commencé, dans une ambiance qui n'a fait que monter en température.


Danser, rire, jouir

Car, on ne le répétera jamais assez, sexe et littérature font bon ménage : durant trois heures - entrecoupées d'entractes pendant lesquels le public pouvait retourner se déhancher sur la piste - plus de 300 personnes se sont massées pour écouter Les Livreurs interpréter des textes aussi érotiques que drôles sur l'amour.

Les textes donnaient à entendre des fantasmes communs (décharger dans une chambre de bonne, joggeuse en petit caleçon court...), ou un peu plus provocateurs (un curé explique la Trinité à son élève, un petit marquis de 14 ans) qui, on l'espère, ont décomplexé quelques désirs inavoués.


Du beau monde et des cadeaux LELO

Comme chaque année, il s'agissait d'un rendez-vous à ne pas manquer pour de nombreux habitués, blogueurs et auteurs de nouvelles érotiques... qui ont savouré les textes des grands pontifes en la matière (Choderlos de Laclos, le Marquis de Sade....) aux côtés de prestigieux auteurs contemporains (Antoine Volodine, le Prix Médicis 2014, Lydie Salvayre, le Prix Goncourt 2014, Éric Chevillard, Pascal Fioretto...).
Ces auteurs invités ont dédicacé leurs ouvrage au stand tenu par la librairie La Manoeuvre, voisin du stand de LELO, sponsor officiel, où l'on pouvait se renseigner sur les nouveaux produits et assister à des démonstrations (enfin, présentations...) de sextoys.


Trois membres du public se sont vu remettre sur scène un sac (contenant vibromasseurs et accessoires surprises), après tirage au sort. Un public donc ravi de pouvoir continuer dignement la soirée chez lui... au même titre que les auteurs, repartis avec leur propre sac... Et un large sourire aux lèvres.